Imprimer

Laboratoire Assurance Banque
Newsletter LAB  -  Laboratoire Assurance Banque - Juin 2017  
Carrefour d'échanges professionnels pour l'Assurance et les Services Financiers 

ge bernard w Edito :
"Le LAB en marche !


A la veille de l'été, nous sommes heureux de vous annoncer que le LAB vient de conclure une alliance stratégique avec Seroni.

Acteur récent et dynamique dans le monde de la communication multimédia dédiée à l'assurance, Seroni est déjà bien connu pour ses supports média (News Assurance Pro et La Lettre de l'Assurance) mais également pour ses évènements (Petits déjeuners Off de l'assurance, Half Days..) et pour ses productions vidéo qui accompagnent les évènements marquants de la profession.
Cette surface médiatique ainsi que l'expertise web, vidéo, et presse de Seroni, qui ne sont plus à démontrer, vont ainsi permettre au CercleLAB et à tous ses contributeurs de gagner en visibilité et en qualité de diffusion des travaux .Parallèlement, outre la grande complémentarité de métiers entre les deux structures, les contenus média de Seroni pourront s'enrichir des apports en réflexion « métier », en prospective et en innovation, générés par le Cercle LAB .
Dès septembre prochain, les premiers effets de cette nouvelle synergie seront perceptibles : nouvelle visibilité du CercleLAB et de ses évènements, couverture vidéo des séquences marquantes de nos conférences-débat, premiers tests d'évènements en duplex entre Paris et Province,... pour ne citer qu'eux.
C'est une nouvelle étape que franchit ainsi le LAB, dont nous souhaitons faire profiter tous ceux, adhérents, partenaires, participants réguliers, animateurs et contributeurs, qui nous suivent dans notre action et nos réalisations !
N'hésitez pas à nous faire part de vos idées et suggestions pour rendre cette alliance la plus bénéfique pour tous.
Etre utiles et efficaces pour les métiers de l'assurance et des services financiers, tout en sachant rester l'agitateur d'idées que vous connaissez, est ainsi plus que jamais notre vocation !"

Gilles-Emmanuel BERNARD, Président du Comité Directeur du CercleLAB


Déjeuner débat
Le service aux entreprises : au coeur des enjeux de la Protection Sociale
Avec Thomas SAUNIER, Directeur Général de MALAKOFF MEDERIC
Mercredi 14 juin participer


Matinale

 RServices et Prévention, le nouvel eldorado des assurances de la personne au sein des PME
Mercredi 14 juin programme


Le nudge, un « coup de pouce » pour changer les comportements

DQuand vous demandez à un client de faire une déclaration sur l'honneur, le faites-vous signer avant ou après avoir renseigné le formulaire ? Aucune importance, pensez-vous ?
Et pourtant. Aux Etats-Unis, le montant de la prime d'assurance automobile à payer pour l'année en cours dépend du nombre de kilomètres parcourus l'année précédente. Pour les assurés, la tentation est grande de sous-déclarer le nombre de kilomètres pour payer moins. Alors comment les inciter à déclarer le juste kilométrage ? En les faisant signer l'engagement sur l'honneur avant de renseigner le kilométrage plutôt qu'après. Résultats : une moyenne de 4 000 km déclarés en plus, soit 10%.
Ce petit changement est un Nudge, littéralement « coup de pouce », c'est-à-dire une modification du contexte de choix des individus qui les incite à adopter le comportement souhaité, sans les contraindre. Au-delà de chercher à persuader les gens, l'approche nudge cherche à les faire changer de comportement. Anecdotique ? Non.
Le nudge s'appuie sur les enseignements de l'Economie Comportementale. Récompensé par plusieurs prix Nobel d'Economie, ce courant de recherche scientifique a mis en évidence une centaine de biais cognitifs qui expliquent l'irrationalité, au sens économique du terme, de nos comportements. Après tout, si nous étions rationnels, ne devrions-nous pas déclarer le même kilométrage, que l'engagement sur l'honneur soit signé en haut ou en bas du formulaire ? En résumé, nous ne sommes pas des homo-economicus rationnels, maximisateurs d'utilité, mais des êtres humains emprunts d'émotions et d'habitudes, influencés par notre environnement physique et social : nous subissons de nombreux biais de décision... Et comme ces biais sont systématiques et prévisibles, il est possible d'agir dessus, grâce au Nudge.
Le nudge est un outil complémentaire à la loi, aux leviers financiers et à la communication. Mis en œuvre depuis 2010 par les gouvernements pour améliorer l'efficacité des politiques publiques, il est aujourd'hui utilisé par les entreprises pour améliorer l'efficacité de leurs actions. La BVA Nudge Unit accompagne de nombreux clients sur des sujets tels que :
• Encourager une alimentation saine ;
• Adopter des comportements responsables ;
• Créer une expérience client mémorable ;
• Favoriser la digitalisation de la relation client ;
• Accompagner la transformation dans les entreprises.
Fortement orientée client, l'approche Nudge s'applique dès lors qu'une organisation souhaite aider des individus à adopter un comportement spécifique, bénéfique pour eux-mêmes autant que pour elle.

Etienne BRESSOUD, PhD., Directeur, BVA Nudge Unit
Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


La DDA arrive à grands pas : les 6 questions stratégiques majeures

A ce stade rien n'est fixé, sauf l'échéance, février 2018.
Ceci ne facilite pas la mobilisation massive de l'ensemble des acteurs. Pour une part non négligeable, ils attendent d'en savoir plus pour lancer des chantiers concrets de mise en conformité. Pour d'autres, particulièrement impactés par cette directive, ils ont déjà commencé à travailler, sont très mobilisés sur les travaux avec l'EIOPA, le Trésor, l'ACPR et les Fédérations et ont constitué des directions de projet structurées en mobilisant l'ensemble de l'entreprise autour d'un projet qualifié de stratégique.
Dans le cadre d'une étude que nous avons réalisée auprès de 26 dirigeants d'assurance entre décembre 2016 et mars 2017, nous avons pu appréhender comment les différents acteurs impactés par cette réforme s'organisaient pour se mettre en conformité et avons pu échanger sur leur stratégie de mise en conformité.
En première approche, une réforme que personne n'avait demandée en France, dont - peut-être - la France n'avait pas besoin et imposée sans réel bilan dans la continuité de la directive sur l'intermédiation.
En seconde approche, de premières victoires pour les opérateurs français, le respect de l'exception française avec le devoir de conseil généralisé, la possibilité de continuer à fonctionner avec des commissions d'apports sans généraliser la pratique d'une rémunération en honoraires et l'introduction d'un principe de proportionnalité.
Cette nouvelle contrainte réglementaire semble poser 6 questions stratégiques majeures.
Une nouvelle donne sur la répartition des rôles et des responsabilités
La directive ouvre un questionnement sur les rôles et responsabilités respectives des différents acteurs du marché.
Quel rôle les assureurs doivent-ils jouer dans le contrôle du respect par les courtiers des obligations issues de la directive ? ...Lire la suite

Marie-Sophie HOUIS-VALLETOUX, Associée MX conseil & Directrice de Projet Protection Sociale Complémentaire du CercleLAB


LA RELATION CLIENT DE L'ASSURANCE vs L'ASSISTANCE : Mr HYDE & Dr JECKILL

L'essentiel de la Relation-Client en assurance se concentre sur le « transactionnel », c'est-à-dire les actes de gestion dont, bien entendu, le processus d'indemnisation.
Toute la partie 'Relationnel » en est quasi-absente alors que tous les opérateurs s'accordent aujourd'hui sur l'importance de la Relation-Client pour fidéliser la clientèle et éviter l'ubérisation.
Or, il se trouve que l'activité connexe d'assistance maîtrise parfaitement la relation avec le client et ce, dans la plupart des cas, lors d'événements négatifs : disponibilité, écoute, empathie, réactivité, efficacité et... légitimité pour intervenir dans la sphère privée de l'assuré.
Dès lors, il paraît logique de s'interroger quant aux apports en termes de best-practices que peut représenter l'assistance au profit de l'assurance, voire de prendre en charge directement des pans entiers de cette relation pour le compte des assureurs et ainsi développer un véritable contact continu positif.
Le développement de la prévention, de l'accompagnement, des IoT et de l'I.A. serait-il en de meilleures mains confiées à l'assisteur ?
Un groupe d'étudiants de l'ENASS a travaillé sur le sujet et interrogé un panel de responsables du secteur. Ils présenteront le fruit de leur travail lors de cette matinale qui réunira également plusieurs représentants de l'Assistance et de l'Assurance... En savoir plus


Les assurances de personnes dans le cadre de la PME : les services et la prévention au secours des assureurs ?

Selon Le marché de l'assurance Santé, caractérisé par une offre banalisée et encadrée rend la différenciation difficile. Les assureurs baignent dans un océan rouge !
Quant à la Prévoyance, sortie de la base rendue obligatoire par les CCN, la demande est atone.
Or, les attentes des consommateurs évoluent vers une globalisation. On parle désormais de mobilité, d'habitat, de préservation de la santé,...
La réponse ne peut être uniquement assurantielle. D'autres secteurs l'ont déjà expérimenté en mettant en œuvre le Category Management (ex. le marché du petit-déjeuner vs marché du café, marché des viennoiseries, marché des céréales,...). Préserver sa santé passe notamment par la prévention, l'accompagnement par des services hors assurance.
Le cadre de l'entreprise est idéal pour développer cette nouvelle approche car il est légitime pour l'organiser et l'employeur y trouve en même temps des avantages (absentéisme réduit, image, fidélisation des collaborateurs).
Cependant, cette nouvelle façon d'appréhender un marché se heurte à des écueils multiples :
- faible appétence des salariés
- absence de moyens des PME
- savoir-faire inexistant des assureurs
- difficultés à démonter le ROI
- incapacité des réseaux à vendre des prestations non assurantielles
- ...
Face au risque que représentent de nouveaux intervenants potentiels - GAFA, TUNA par ex. – un groupe d'étudiants de l'ENASS a enquêté sur les moyens de développer avec succès les services et la prévention auprès de la cible des PME.
Ils présenteront les principaux enseignements lors de la Matinale du CercleLab le 14 juin prochain ; plusieurs professionnels du secteur apporteront leur vision et témoignage.  En savoir plus


DÉFLATION, DEUXIÈME GÉNÉRATION

Quand classes moyennes et Millenials parlent de pouvoir d'achat, de commerce, et de la société de consommation.

Depuis 2008, FreeThinking donne régulièrement la parole aux Français des classes moyennes sur la perception de leur pouvoir d'achat et leur consommation. C'est l'apparition d'une culture de la déflation caractérisée par une baisse généralisée de la confiance en l'avenir, de leur capacité à consommer et même à désirer consommer que ces explorations donnaient à voir. Fin 2016, nous avons rassemblé sur cette question deux communautés quali-collaborative de Français des classes moyennes : 172 consommateurs âgés de plus de 35 ans, 84 Millenials, âgés de 18 à 34 ans. 1542 contributions plus tard, c'est une évolution à la fois logique et inattendue que nous constatons. Avec des tendances déflationnistes qui se confirment, et même se radicalisent, pour beaucoup. Mais aussi des Millenials qui, bien que nés dans la culture de la déflation, n'entendent pas renoncer à cette société de consommation qui est aussi leur héritage. Mais en profiter eux aussi, à leur manière.

NON, ÇA NE VA PAS MIEUX...lire la suite

Xavier CHARPENTIER
, Directeur Général Associé – FREE THINKING


Moonshot-Internet, la révolution de l'assurance est lancée

Lors En novembre 2015, deux marketers digitaux se sont intéressés à la manière de répliquer Rocket Internet (usine à startups) dans le monde de l'assurance. Cette réflexion a rejoint une volonté de Société Générale Insurance de lancer une Assurtech.
C'est ainsi qu'est née l'initiative Moonshot-Internet au sein de Société Générale Insurance, avec 5 co-fondateurs issus du monde de l'informatique, de la data et du marketing. Depuis mars 2017, Moonshot-Internet est une société à part entière immatriculée auprès de l'ORIAS.
Moonshot-Internet proposera à partir de septembre 2017 des produits d'assurance ou des prestations de services innovants par le biais d'une plateforme flexible de type API.
Son objectif est de favoriser le développement de l'activité de ses partenaires e-commerçants en leur offrant un revenu complémentaire et des services à valeur ajoutée pour le consommateur final.
Moonshot-Internet souhaite remettre le client au centre de ses préoccupations en levant les freins à l'achat des internautes et mobinautes.
L'AssurTech se développera dans un premier temps sur le marché français pour ensuite s'étendre rapidement en Europe et à l'International.

Alexandre Rispal, co-fondateur et CEO de Moonshot-Internet
http://www.moonshot-internet.com/


Data science sans conscience n'est que ruine de l'humanité

Nul ne saurait remettre en question les retombées positives de la révolution numérique lorsqu'il s'agit d'améliorer notre santé, de maitriser notre consommation d'énergie ou d'optimiser nos déplacements.
En contrepartie, la dictature grandissante du numérique et du big data a des conséquences alarmantes dans au moins deux domaines.
En premier, nos libertés de pensée et d'action sont restreintes chaque jour d'avantage. L'avalanche matinale de mails, les publicités intrusives, les interruptions incessantes de messages ou la recherche d'informations pertinentes, dans le maquis des « fake news » et des faux avis, laissent de moins en moins de temps à la réflexion ou à la créativité et menacent la productivité des entreprises.
Qui plus est, nos moindres agissements et, demain, nos pensées (mesurées par des capteurs physiologiques ou le décodage de nos émotions sur nos visages) sont désormais numérisés et enrichissent...Lire la suite

Jean-Paul AIMETTI, Professeur émérite au Conservatoire National des Arts et Métiers
Membre de l'Académie des sciences commerciales
Auteur de No Data, paru en mai 2017 aux Editions Descartes et Cie


Journée Thématique Axielles
Les femmes, un enjeu de développement pour l'assurance et les services financiers
Jeudi 21 juin programme



Formation
Objets Connectés et Assurance

Mercredi 21 juin programme

Nos prochains événements

• Mercredi 14 juin - Déjeuner Débat avec Thomas SAUNIER, Directeur Général - MALAKOFF MEDERIC
• Mercredi 14 juin - Matinale Services et Prévention, le nouvel eldorado des assurances de la personne au sein des PME
• Jeudi 15 juin - Matinale - Faut-il confier sa Relation Client aux Assisteurs ?
• Mardi 20 juin - Formation - Les assureurs face au BIG DATA
• Mercredi 21 juin - Journée Thématique Axielles - Les femmes, un enjeu de développement pour l'assurance et les services financiers
• Mercredi 21 juin - Formation - Objets Connectés et Assurance
• Lundi 26 juin : le CercleLAB partenaire des Assises de la Pierre Papier et de l'Investissement Immobilier

Retrouvez tous nos événements sur www.cerclelab.com, rubrique agenda


Réservé aux membres et partenaires du CercleLAB 

Les prochains clubs & Think Tanks :

- 9 juin : Protection Sociale Complémentaire
- 15 juin : E-assurance
- 22 juin : Juridique
- 28 juin : RH
- 28 juin : TPE PME et Distribution

Si vous souhaitez avoir des informations sur les clubs ou vous y inscrire, veuillez adresser un mail à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.


BUZZ LAB newsletter Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
- Copyright © Laboratoire Assurance Banque

Les Partenaires

Le LAB

20 rue Drouot 
75009 Paris 
Métro : Richelieu Drouot (ligne 8 ou 9) ou Le Peletier (ligne 7)
Email : contact@cerclelab.com
Tel : 01 44 83 99 68
Plus d'information